Actualités

RACINE INFO: Haïti/ Justice : L’ex-Premier ministre Joseph JOUTHE fait éloge de la compétence de l’ancien Directeur Général de la PNH Normil Rameau, dans son témoignage par devant le juge Walter Wesser Voltaire

Selon le témoignagne de L’ex-Premier ministre Joseph Joute, dans l’ordonnance du juge Walter Wesser Voltaire rendue publique le mardi 20 février 2024, le maintien de Normil Rameau comme Directeur Général de la PNH aurait pu éviter la mort de l’ex-Président Jovenel Moïse

L’ex-Premier ministre n’a pas cessé de vanter les qualités et compétence de l’ex-Directeur général Normil Rameau. Lors du passage de ce dernier à la tête de l’institution policière, les gangs armés n’ont pas pu semer le trouble comme ils le font aujourd’hui.

Voici l’extrait du témoignage de l’ex-Premier ministre Joseph JOUTHE par devant le juge Walter Wesser Voltaire dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse. Il se trouve à la page 67 de ladite ordonnance :

[Sur le témoignage de l’ex-Premier ministre Joseph JOUTHE :

Attendu que le témoignage selon la doctrine est le récit des faits par quelqu’un qui a vu ou
entendu ce qu’il rapporte ;
Attendu que le Magistrat Instructeur, dans le cadre de son travail, ne s’est pas uniquement
contenté de faire citer à comparaître en sa Chambre d’Instruction Criminelle, ceux qui se sont
exprimés publiquement sur l’assassinat perpétré sur la personne du chef de l’État, mais également des personnalités qui, en raison de leur statut, peuvent aider à déterminer le mobile
du crime et faire avancer l’enquête ;

Attendu qu’ayant comparu au Cabinet d’Instruction en date du 26 juin 2023, le témoin Joseph JOUTHE, après avoir prêté serment de dire toute la vérité et rien que la vérité, a fait
savoir qu’au moment où les faits se sont produits à Pèlerin 5, il sommeillait profondément chez lui et n’a été informé que le 07 juillet 2021 vers les 07 heures du matin par voie de Presse
;
Attendu qu’au cours de son audition, le témoin a déclaré qu’à plusieurs reprises il a attiré l’attention du Président Jovenel MOÏSE sur la nécessité de renforcer sa sécurité ;

Attendu que l’ex-Premier ministre Joseph JOUTHE a ajouté qu’un jour, ayant appris que des gens voulaient attenter à la vie du Président, il a pris des dispositions en vue de faire échec à ce plan macabre ourdi contre lui ;

Attendu qu’au cours de son audition, le témoin Joseph JOUTHE vantait les qualités de l’ex-Directeur général de la Police Nationale d’Haïti, le Commandant Rameau NORMIL qu’il présentait comme un policier compétent ;

Attendu qu’en réaction à une question à lui posée par le Magistrat Instructeur relatant du même coup les déclarations faites par un ministre du Gouvernement, à savoir si monsieur Joseph JOUTHE était toujours en fonction comme Premier, le Président Joseph MOÏSE
ne serait pas assassiné, le témoin a répondu « San dout se yon minis ki te travay avèm. Li konnen metòd travay mwen kòm premye
minis mwen te kontwole chak perimèt nan peyi a » (sic).

Attendu qu’auditionné sur les rapports qu’il entretiendrait avec les nommés Christian
Emmanuel SANON et James SOLAGE, le témoin a déclaré qu’il ne les connait pas et il
n’existe aucune relation entre eux et lui.]

Précisons que le passage de l’ex-Directeur Général Normil Rameau au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH) date du 27 août 2019 au 16 novembre 2020. Il est un haut cadre et un tacticien chevronné en matière de recherche criminelle.

RACINE INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page