Actualités

RACINE INFO : Haïti/ Crise : L’Organisation de défense des droits humains Sant Karl Lévêque (SKL) déclare que le pays n’est ni dirigé ni administré depuis 1806

Dans une note parvenue à la rédaction du journal en ligne Racine Info, l’Organisation de défense des droits humains Sant Karl Lévêque (SKL) fustige le Conseil Présidentiel de Transition (CPT) et dit constater à l’instar de la population haïtienne que le pays n’est ni dirigé, ni administré depuis 1806.

« Les prétendues autorités ne se contentent que de jouir des privilèges attachés à leur fonction pendant que la République s’écroule. Les gestionnaires des affaires publiques n’ont qu’un seul objectif : «se refaire ou s’assurer une bonne santé financière » en pillant le trésor public, en rackettant l’État. Ce n’est pas un hasard si Haïti devient invivable et si le climat sécuritaire se détériore. Un groupe de mercenaires politiques se sont érigés en maîtres et seigneurs pour hypothéquer un peu plus l’avenir de notre jeunesse. Ils sont les pourvoyeurs de l’instabilité permanente qui paralyse l’économie et plonge peu à peu une grande partie de la population dans l’extrême pauvreté. La capitale est une fois de plus assiégée par des gangs armés qui ont provoqué le déplacement de plus d’un million de personnes depuis le début de l’année écoulée », déplore Sant Karl Levêque.

Plus loin, l’organisation de défense des droits humains souligne que l’Haïtien est devenu un pèlerin sur son propre territoire, obligé de fuir sa demeure sans aucune destination fixe dans la plupart des cas. »Pourtant, officiellement nous ne sommes pas en guerre, nous n’avons pas été frappés non plus par une catastrophe naturelle dévastatrice. Sant Karl Lévêque tient à souligner qu’en 220 ans d’histoire, c’est la première fois que le pays connaît un tel chaos, alors que les acteurs politiques nationaux et internationaux n’arrivent pas jusqu’à date à soulager le calvaire du peuple », peut-on lire dans ladite note.

En outre, Sant Karl Levêque précise que les protagonistes de ce chaos trouvent toujours un moyen de se renouveler sur la scène politique. »Sanctionnés hier parce qu’ils prenaient part activement à la dégradation de la situation d’Haïti, ils sont aujourd’hui signataires d’un accord mettant sur pied une transition composée de neuf membres chargée de stabiliser le pays. Nous insistons sur le fait que ces neuf individus sont le produit des différents secteurs qui ont occupé

pendant ces trente dernières années l’espace politique haïtien à tous les niveaux de décision et ont contribué au délitement de l’État et à la situation chaotique d’aujourd’hui », fait remarquer SKL.

De plus, l’organisation de défense des droits humains Sant Karl Levêque prodigue des conseils aux membres du conseil présidentiel. « Les attentes sont certes nombreuses mais nous insistons particulièrement sur l’insécurité et la vie chère. Une réponse rapide doit être donnée à ces deux fléaux car la population n’en peut plus. Non seulement elle est contrainte de vivre en nomade, mais de surcroît les acteurs économiques et politiques s’efforcent au quotidien de diminuer sa qualité de vie », ajoute SKL.

Dans cette note qui porte la signature du Révérend Père Gard Maisonneuve, Directeur exécutif de l’institution, le SKL soutient que le conseil présidentiel,dans un bref délai, devra :

• Renforcer les capacités de la PNH et de la FAD’H en vue de garantir la libre circulation interdépartementale et la protection des vies et des biens dans le pays,

• Permettre aux déplacés de regagner leurs quartiers respectifs et aux élèves de reprendre le chemin de l’école,

• Mettre sur pied des programmes sociaux efficaces pour accompagner la population au bord de la famine,

• Prendre des dispositions pour faire baisser les prix des produits de première nécessité.

RACINE INFO

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page