Société

RACINE INFO : Actualité: Les haïtiens continuent de risquer leurs vies sur la mer

À Santa Clara, Cuba, un bateau contenant plusieurs centaines de migrants haïtiens a été intercepté par la marine Cubaine.
Le bateau comptait 842 personnes en provenance d’Haïti et ses occupants, qui comptaient atteindre le territoire des États-Unis, ont débarqué hier le long des côtes de la municipalité de Caibarién, au nord de la province de Villa Clara, selon Miguel Ángel Fernández López, directeur de la Croix-Rouge de la province, dans une déclaration exclusive à Granma. Selon les informations détenues, les autorités du territoire avaient immédiatement procédé à la fourniture de soins médicaux et d’aide humanitaire, comme le prévoient les normes internationales.
« Après le respect des protocoles établis dans ces cas, le groupe d’émigrants haïtiens a été transféré à la base de camping située dans la ville de Sierra Morena, appartenant à la municipalité de Corralillo, où ils reçoivent l’attention nécessaire, ce qui correspond à la vocation humaniste et solidaire de Cuba », a déclaré le responsable.
À l’heure actuelle, les autorités cubaines sont en contact avec le Gouvernement haïtien, conformément aux liens de fraternité, de coopération et de solidarité qui caractérisent les relations bilatérales, afin d’assurer le retour sûr et volontaire de ces personnes dans leur pays, conformément aux engagements internationaux en matière de migration dont Cuba est signataire.
À plusieurs reprises, notre pays a réitéré la nécessité d’œuvrer pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, qui ne seront possibles que si les causes profondes de ce phénomène, causé par l’ordre international injuste et inégal qui prévaut, sont traitées.
Pendant ce temps, le gouvernement cubain a signalé qu’un groupe de 292 Haïtiens avait atteint la province de Ciego de Avila en février dernier.
L’exode massif des haïtiens vers l’étranger s’accroit au moment où le pays fait face à la pire crise socio-politique, économique et sécuritaire de son histoire.
Mardi, la Garde côtière américaine a déclaré avoir arrêté un navire à voile transportant quelque 153 migrants haïtiens près de Florida Keys. Plus tôt, ce mois-ci, la Garde côtière a secouru 36 migrants haïtiens et trouvé 11 autres morts – toutes des femmes – après qu’un bateau a chaviré dans les eaux au nord-ouest de Porto Rico.
Le sauvetage est intervenu quelques jours seulement après que 68 autres migrants ont été secourus dans des eaux dangereuses entre Porto Rico et la République dominicaine, qui partage l’île d’Hispaniola avec Haïti.
En avril, les garde-côtes américains avaient repéré plus de 130 migrants haïtiens à bord d’un bateau près des Bahamas. Un mois auparavant, 140 autres migrants avaient échoué dans la mère de Florida Keys.
Les équipages de la Garde côtière américaine ont interdit environ 4 500 Haïtiens depuis octobre de l’année dernière.
Beaucoup essayaient de débarquer dans les Keys dans l’Etat de la Floride dans des navires surchargés. Plus de 3 000 de ces migrants ont été retrouvés depuis la mi-mars, signalant que le rythme s’est accéléré au printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page